Ma synthese par Léa

Nous avons longtemps cherché notre sujet que nous avons surtout eu du mal à définir, dès la première séance notre choix se dirigeait vers le thème de la consommation et plus particulièrement la mode. Or nous avons eu du mal a trouvé une idée plus précise car la mode était un sujet trop vaste. Nous avons par exemple pensé à étudier l'influence des médias sur la diffusion de la mode mais nous manquions d'informations. Nous avons finalement décidé de réduire notre champs de recherche au XXème siècle et de mettre en parallèle la mode et l'évolution de la condition féminine pendant cette période. Ainsi nous pouvions mettre en parallèle les grands événements historiques et les transformations vestimentaires. Le XXème siècle m’intriguait car nous l’avions étudié dans les classes ultérieures mais sous un autre point de vue, l’aborder de nouveau à travers la condition féminine et la mode m’intéressait davantage. En effet, durant cette période, les mentalités ont changé, leur façon de penser et de voir la femme a évolué et cela a déteint sur les milieux culturel et social; c’est le côté innovateur et celui du renouveau qui m’a plu. Cette période a été très marquée principalement par les deux guerres mondiales en Europe et cela a d'autant plus poussé les femmes à changer de style vestimentaire. Avec Marie, ma coéquipière,  nous nous sommes ensuite reparties chacune les parties car nous avons réalisé que nous travaillions  plus vite chacune de notre côté, on arrivait mieux à se concentrer. Mais nous mettions ensuite en commun et si nous trouvions des informations pour la partie de l'autre nous nous les échangions. Nous avons donc travaillé beaucoup plus efficacement dans la deuxième partie du temps, une fois notre sujet et notre plan bien définis.

    Ce qui m'a particulièrement intéressé était de voir à quel point la mode et l'histoire étaient reliés. Comment les grandes figures de ce temps, comme coco chanel par exemple, ont non seulement influencé les femmes de cette époque mais aussi les vêtements que nous portons aujourd'hui. Ce qui m'a plu c'était l'idée de rendre la mode moins superficielle en l'associant à la condition féminine. J’ai ainsi enrichi ma culture et mieux compris l’importance de ce siècle dans le développement de la condition féminine. J'ai aussi changé de point de vue sur la manière dont s'habillaient les femmes de cette époque qui me paraissait avant "démodée" alors que je comprends maintenant qu'à cette époque elles étaient déjà révolutionnaires, cela a modifié la façon dont elles étaient perçues et leur a permis une émancipation. Comme disait Oscar Wilde: « La mode est une forme de laideur si intolérable que nous devons en changer tous les six mois ». J'ai aussi aimé observé les tenues de cette période, même si j'ai préféré certaines périodes à d'autres. J'ai par exemple beaucoup aimé la mode qui s'est développée après mai 68, les femmes s'émancipaient pour de bon, en changeant de coiffure et préférant porter des tenues qui paraissaient "osées" pour l'époque, je trouve que l'on peut trouver beaucoup de points communs ou de tenues similaires en comparant la manière dont nous nous habillons aujourd'hui et celle des années 70.

    Pour approfondir mes recherches j'ai voulu aller au musée de la mode à Paris, le musée Galliera, mais il était temporairement fermé alors je suis allée au musée des arts décoratifs qui   présentait une exposition sur Madeleine Vionnet, un créatrice du début du XXème siècle. Bien que cela ne m'ai pas apporté beaucoup d'informations pour la rédaction de mon TPE ou pour les recherches de ma partie, la mode et le rapport au corps, j'ai trouvé intéressant de voir l'évolution des créations d'une même créatrice à travers les années et de cette manière voir plus nettement l'évolution de la mode en général. Par exemple les robes vers 1910 était beaucoup plus sobres et larges que celles des années 30 qui deviennent plus sophistiquées et plus fantaisistes.

    En conclusion, je dirais que le travail du TPE m'a apporté plus que je n'aurais cru même si je n'avais pas réaliser l'ampleur de ces recherches au départ, nous avons perdu beaucoup de temps au début et au final nous nous sommes retrouvées un peu dépourvu de temps. Je pense que le temps qui nous était donné nous paraissait tellement long que nous n'avons pas commencé à rédiger assez tôt car nous pensions toujours avoir plus de temps.



Léa Contenay 1ES1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site